Chapeau

 


 

FRANÇAIS (english below)

 

 

Chapeau est une performance proposant simultanément

deux conceptions à priori antinomique de la notion d’événement.
L’une est continue, l’autre discontinue.

La discontinuité de l’événement s’exprime à travers une succession de différentes situations

où un personnage évoqué par un simple couvre-chef

(un chapeau de cowboy, une casquette de tennisman, un casque de viking … )

se soumet à un questionnaire à choix mutiples (QCM)
Vous êtes dans telle situation :
vous faites ceci, cela, ou encore autre chose ?
Ces choix dirigés articulent l’ensemble de la performance.

 

La continuité quant à elle, se revèle par la construction d’une pièce musicale sur toute la durée de la performance

à l’aide de différents éléments sonores extraits des situations sus citées.

 

 

 

Une des grandes figures qui traverse cette performance est Don Quichotte.
Le personnage de Cervantès développe en effet une notion de l’événement véhiculant elle aussi cette même contradiction.
A travers son regard toute situation s’avère une aventure potentielle,

toute situation contient en elle les éléments d’un possible événement.
La suite discontinue de ses aventures trace l’histoire du « plus téméraire des chevaliers errants qui ait jamais ceint l’épée. »
Il vit à la fois dans le passé de tous les livres qui ont nourri son regard sur le monde,

dans le présent de ses aventures et dans la perspective future de leur narration.
Il se place au centre de l’événement, Il ne peut laisser la situation telle quelle est, i

l veut la réparer, l’améliorer, l’orchestrer, la vivre.
Sancho Panza son ombre /double ouvre quant à lui la périphérie,

il plante la situation telle qu’elle est, ou telle que le sens commun la présente.

Cependant, Don Quichotte résiste de toutes ses faibles forces à ce sens commun,

à l’aide des moyens dérisoires que lui offrent une imagination débridée, une folie qualifiée de douce.
Cette résistance dérisoire, risible, ridicule est également un élément important de cette performance.
En effet, les différents personnages évoqués durant celle ci ont en commun outre le port d’un couvre-chef,

cette phrase récurrente qui les qualifient : « votre aspiration à la liberté est sans limite ».
Ce qui n’est pas sans rappeller des utopies qui nous semble aujourd’hui si ridicules, si dérisoires et tellement insensées.

 

 

ENGLISH

 


« Chapeau ! » is a performance proposing simultaneously two approaches of the notion of event.
One is continual, the other discontinual.
The discontinuity of event appears through a succesion of situations where various characters,

evoked only by a hat ( a cowboy hat, a tennisman cap, a viking helmet)

are submitted to a questionnary with multiple choices, read live on stage,

which articulate and define the performance.

The continuity appears through the accumulation of the live sounds

captured during the performance, which at the end become a sort of musical score, a soundscape.

One of the characters inspiring this performance is Don Quichotte de La Mancha,

the famous knight imagined by Cervantes. He’s characterized by a vivid imagination

and gentle craziness which place himself at the heart of events,

always needing to change them,

reinvent them, orchestrate them or magnify them.

Through this, he manages to create a derisive resistance to the imposed common sense,

his own utopian world in which he is the hero.
This utopian aspect is also the link between the various characters which appear in the performance,

characters which in their specific situations, all aspire to be free but are recurrently confronted to restricted choices.

What defines freedom ? How do our choices affect or not a situation ?

How can we find our own freedom within a predefined context ?